Pause lecture pour tous !

Petite sélection, non exhaustive, selon la formule consacrée, de très bons « vieux » bouquins — « vieux » parce que le dieu Marché voudrait nous faire accroire que, passé deux mois, un livre est fini. Si votre libraire ne les a plus en stock, demandez-lui de vous les commander, il en sera ravi. Ce sont les lecteurs qui font que les livres existent ad vitam… vous connaissez la suite.

La Révolution végétarienne, de Thomas Lepeltier, éd. Accent aigu. Une vraie révolution culturelle annoncée… et amorcée.

180 jours, d’Isabelle Sorente, éd. JC Lattès, pas un de plus : de la naissance d’un porc à l’abattoir.

Contre la mentaphobie, essai philosophique de David Chauvet, éd. L’Âge d’homme.

Trois prédateurs dans un salon. Une histoire du chat, du chien et de l’homme, domestication et communication : une espèce supérieure à la nôtre?,  de Pierre Jouventin, éd. Belin.

Respecter les animaux à petits pas, de Florence Pinaud, illustrations d’Anne-Lise Combeaud, éd. Actes Sud Junior. Enfin un livre qui s’adresse aux enfants sans bêtifier !

Lait, mensonges et propagande, de Thierry Souccar, préface du cancérologue Henri Joyeux (fac de médecine de Montpellier), éd. Thierry Souccar. Demandez bien la nouvelle édition, revue et augmentée : des révélations qui embarrassent le lobby laitier.

L’humanité disparaîtra, bon débarras !, d’Yves Paccalet, éd. Arthaud, dans sa « Nouvelle édition, revue et aggravée » : tout est dit ! Mais, avertis, sera-t-on tout de même capables d’empêcher la catastrophe ? À lire, à relire et encore.

• La Libération animale, de Peter Singer, à la Petite Bibliothèque Payot. La « Bible» des défenseurs des animaux.

L’Éthique animale, de Jean-Baptiste Jeangène Vilmer, « Que sais-je ? », éd. PUF — ces deux derniers des classiques, des références.
Luce Lapin

 

Posté dans Bouquins Culture Non classé

Négation du vivant

Exploités, maltraités, gavés, broyés, harponnés, consommés, expérimentés, toréés, chassés, pêchés, piégés, électrocutés pour leur fourrure, emprisonnés dans les cirques, enfermés dans les zoos, les delphinariums, abandonnés, humiliés, méprisés… NIÉS. À poil, à plume ou à écaille.

Les animaux. La dernière des minorités.

Son talent, sa compétence, sa valeur artistique, son extrême gentillesse… et sa patience infinie ont permis à troOn de réaliser ce site, vraiment magnifique, et les lapins n'y sont pour rien, je vous l'assure! N'hésitez pas à prendre contact avec lui pour la mise en œuvre ou la maintenance de vos sites et autres blogs, c'est un pro, un vrai! Recommandé et approuvé par tous les terriers de la planète.