Le Téléthon, parlons-en… encore

Une « actu », comme on dit dans notre jargon journalistique, chasse l’autre, tout va trop vite. Mais le Téléthon, qui a récolté de la part des Français, les 5 et 6 décembre 2014, plus de 82 millions de promesses de dons, a de lourdes conséquences, bien présentes dans les laboratoires, notamment sur les chiens, sujets de cruelles expériences. Et pourtant, aucune espèce biologique n’est fiable pour une autre, comme le rappelle André Ménache, directeur d’Antidote Europe

Le Téléthon fait-il l’unanimité en Europe, et peut-on y échapper ?
En 2006, la Commission européenne publia le résultat d’un sondage, dont la question était : « Considérez-vous comme acceptable l’utilisation des animaux afin d’acquérir de nouvelles connaissances par rapport au vivant ?  » Une majorité de 68 %, parmi les 42,655 participants, a répondu « non ». Nous sommes donc face à une situation aberrante, où le contribuable subventionne des expériences sur les animaux contre sa propre volonté. Alors, comment agir ? Quelques pistes :

Chacun peut désormais savoir qui sont les bénéficiaires de ses dons, y compris parmi les associations caritatives médicales et les Téléthons. Ces organismes soutiennent souvent les expériences sur animaux. Informez également vos connaissances.
Contactez votre député parlementaire afin de proposer un changement de loi qui respecte le sentiment du public par rapport à l’octroi de nos impôts aux chercheurs.
Essayez de rejoindre les conseils de financement institutionnels. Il existe parfois des places pour un ou plusieurs membres du public.

La myopathie existe-t-elle chez les chiens de façon naturelle ?
Bien qu’il existe des myopathies induites de façon génétique chez certaines races de chiens (par exemple le labrador, le dogue, certains bergers), les mécanismes génétiques ne sont pas identiques à ceux des humains. Ces chiens ne peuvent donc pas servir de modèle fiable pour l’étude des myopathies chez nous. Il existe toutefois des chercheurs qui considèrent ces chiens comme des outils utiles. Comme tout autre modèle animal, une espèce ne peut prédire l’effet d’une maladie ni d’un médicament sur une autre espèce. Constater le contraire sert à tromper le grand public.
Propos recueillis par Luce Lapin

Tagués avec : , , , , , , , ,
Posté dans Antidote Europe Non classé Vivisection

Négation du vivant

Exploités, maltraités, gavés, broyés, harponnés, consommés, expérimentés, toréés, chassés, pêchés, piégés, électrocutés pour leur fourrure, emprisonnés dans les cirques, enfermés dans les zoos, les delphinariums, abandonnés, humiliés, méprisés… NIÉS. À poil, à plume ou à écaille.

Les animaux. La dernière des minorités.

Son talent, sa compétence, sa valeur artistique, son extrême gentillesse… et sa patience infinie ont permis à troOn de réaliser ce site, vraiment magnifique, et les lapins n'y sont pour rien, je vous l'assure! N'hésitez pas à prendre contact avec lui pour la mise en œuvre ou la maintenance de vos sites et autres blogs, c'est un pro, un vrai! Recommandé et approuvé par tous les terriers de la planète.