Les animaux sauvages n’ont pas d’existence

L’amendement déposé par la députée EELV Laurence Abeille au projet de loi sur la biodiversité prévoyait de donner un statut à la faune sauvage. Lundi 16mars 2015, l’Assemblée nationale a refusé de le leur accorder. Pierre Athanaze, ex-président de l’ASPAS, Association pour la protection des animaux sauvages, actuel président d’Action Nature-France Rewilding, revient sur la pression exercée par les chasseurs.

En résumé, un animal sauvage n’est… rien?
Si l’animal domestique a un statut, encore perfectible certes, paradoxalement, l’animal sauvage n’en a pas ! En droit français, il est res nullius, c’est-à-dire qu’un pigeon qui vole dans les cieux n’appartient à personne. Cependant, une fois tué par un chasseur, il lui appartient… Laurence Abeille, soutenue par Geneviève Gaillard (PS), rapporteure de la loi sur la biodiversité, a fait le forcing pour faire adopter cet amendement par la commission du développement durable de l’Assemblée nationale. Mais les chasseurs ont mis en route leur puissant lobbying et ont fait échec en première lecture à cette mesure de bon sens.

La chasse ne risque pourtant pas d’être interdite par nos courageux politiques de tout bord…
Si les chasseurs sont à ce point totalement opposés à ce que les animaux sauvages aient un statut, c’est que, en conséquence, ils seraient reconnus comme des êtres doués de sensibilité. Cela interdirait des modes de chasse particulièrement cruels comme la vénerie sous terre, les tendelles ainsi que bon nombre de pièges. Chaque année, sur les 30 millions d’animaux abattus durant la période de chasse, quelque 2 millions sont tués ainsi. Cette défaite liée au statut, pour triste qu’elle soit, a toutefois démontré qu’enfin des parlementaires français osent s’impliquer sur ce dossier. Ce changement de mentalités n’est pas encore suffisant, et les réactionnaires sont encore légion dans nos deux Assemblées pour défendre les loisirs archaïques qui refusent toute évolution de leurs pratiques et toute remise en question de leurs privilèges. On peut se réjouir de la fin annoncée de la chasse à la glu ainsi que de la chasse pendant la période de mise bas. C’est un bon signe pour l’avenir !

• Pierre Athanaze vient de publier Le Retour du sauvage aux éditions Buchet-Chastel. Pour la restauration d’espaces sauvages afin d’accueillir le loup, le lynx, le bison, l’esturgeon, le saumon…

Action Nature a été créée en 2003. Cette association connaît un nouvel essor en incluant dans ses statuts sa volonté de participer au vaste mouvement européen du rewilding (accompagnement du retour des espèces sauvages disparues). Action Nature-France Rewilding, MRE, 32 rue Sainte-Hélène, 69002 Lyon. Un petit coup de pouce, sous la forme d’une adhésion :  25 euros.

Propos recueillis par Luce Lapin

Tagués avec : , , , , , , ,
Posté dans "Loisirs" cruels Chasse Non classé Sous les projecteurs Statut de l'animal

Négation du vivant

Exploités, maltraités, gavés, broyés, harponnés, consommés, expérimentés, toréés, chassés, pêchés, piégés, électrocutés pour leur fourrure, emprisonnés dans les cirques, enfermés dans les zoos, les delphinariums, abandonnés, humiliés, méprisés… NIÉS. À poil, à plume ou à écaille.

Les animaux. La dernière des minorités.

Son talent, sa compétence, sa valeur artistique, son extrême gentillesse… et sa patience infinie ont permis à troOn de réaliser ce site, vraiment magnifique, et les lapins n'y sont pour rien, je vous l'assure! N'hésitez pas à prendre contact avec lui pour la mise en œuvre ou la maintenance de vos sites et autres blogs, c'est un pro, un vrai! Recommandé et approuvé par tous les terriers de la planète.