Parlement européen : nouvelle claque pour la corrida

Mercredi 26 octobre 2016, le Parlement européen a voté un amendement, proposé par MoVimento 5 Stelle (M5S, Mouvement Cinq Étoiles) et soutenu par le Groupe des eurodéputés Verts/ALE (Alliance libre européenne), visant à ne plus subventionner, via les paiements directs de la PAC (politique agricole commune), les surfaces utilisées pour l’élevage de taureaux destinés à finir massacrés dans une arène européenne (espagnole, française ou portugaise).

C’est une victoire capitale, car la corrida ne survit que grâce aux subventions.

Sur les 751 députés, 687 ont participé au vote, 416 ont voté pour — soit 60,55 % des votants. Seulement voilà, inutile de s’en réjouir, puisque, tout comme l’an dernier, cet amendement va probablement être déclaré irrecevable par la Commission européenne, qui avait considéré que ce n’était pas applicable sur le plan juridique.

En effet, comme me l’avait expliqué Pascal Durand (eurodéputé écologiste) l’an dernier, il faudrait pour cela une révision de la PAC. Sinon, à quoi ça nous avance ? On va nous refaire le coup tous les ans ? Romain Gaillard, attaché parlementaire de P. Durand, pour nous remonter un peu le moral : « Le rapport de force entre Parlement européen et Commission européenne reste en effet en notre défaveur. Cela ne veut pas dire que cet amendement est inutile, puisque c’est le moyen d’afficher qu’une large majorité du Parlement européen est opposée à la subvention de ces pratiques barbares, et donc de faire pression sur la Commission et les États membres. Face au refus de la Commission de s’emparer du sujet, le Groupe des Verts est en train d’élaborer une nouvelle stratégie d’attaque. » Nous reviendrons avec Romain sur cette stratégie.

Un petit commentaire sur le vote des eurodéputés FN – vous savez, ce parti qui prétend « aimer » les animaux. Ils sont au nombre de 20, et seulement 9 ont signé l’amendement, moins de la moitié d’entre eux. R. Gaillard apporte un petit plus de grande importance à cette info : « Dominique Bilde, l’une des deux seules élues FN membres de l’intergroupe pour la protection animale au Parlement européen, a voté contre cet amendement, preuve s’il en fallait une que la condition animale au FN s’arrête à la com et n’est donc pas suivie des faits… »

Rebondissement ! J’apprends quelques jours plus tard que, en fait, Dominique Bilde s’est… trompée de bouton. Elle souhaitait voter pour l’amendement. En 2017, pour la présidentielle, réfléchissons bien, avant de glisser le bulletin dans l’urne, à qui l’on va confier le bouton de la frappe nucléaire.
Luce Lapin

Posté dans "Loisirs" cruels Corrida Divers Politique

Négation du vivant

Exploités, maltraités, gavés, broyés, harponnés, consommés, expérimentés, toréés, chassés, pêchés, piégés, électrocutés pour leur fourrure, emprisonnés dans les cirques, enfermés dans les zoos, les delphinariums, abandonnés, humiliés, méprisés… NIÉS. À poil, à plume ou à écaille.

Les animaux. La dernière des minorités.

Son talent, sa compétence, sa valeur artistique, son extrême gentillesse… et sa patience infinie ont permis à troOn de réaliser ce site, vraiment magnifique, et les lapins n'y sont pour rien, je vous l'assure! N'hésitez pas à prendre contact avec lui pour la mise en œuvre ou la maintenance de vos sites et autres blogs, c'est un pro, un vrai! Recommandé et approuvé par tous les terriers de la planète.