AnimalPolitique : youpi, c’est la fête!

Mardi 22 novembre 2016, Laurence Abeille, députée EELV du Val-de-Marne, présidente du groupe d’études sur la biodiversité, Geneviève Gaillard, vétérinaire, députée PS des Deux-Sèvres, présidente du groupe d’études protection animale, Matthieu Ricard, moine bouddhiste, et Lucille Peget, porte-parole et coordonnatrice du collectif, ont présenté lors d’une conférence de presse le manifeste du collectif AnimalPolitique, qui réunit vingt-six associations.

Il contient trente propositions, dont l’objectif est de faire (enfin !) entrer la condition animale dans la vie politique, et sera envoyé aux différents candidats à la présidentielle et aux législatives… afin qu’ils se bougent un peu, et même beaucoup ! Parce que la question animale est une question politique, il est grand temps qu’elle soit considérée et traitée comme telle, en égale. Car légitime.

photo-conf-animalpolitiqueDe gauche à droite : Lucille Peget, Matthieu Ricard, Laurence Abeille, Geneviève Gaillard

Ah, déjà ! Yannick Jadot (EELV) vient de signer, et Jean-Luc Mélenchon (PG), qui a rencontré Christophe Marie, directeur du bureau de protection animale de la Fondation Bardot, le 23 novembre, l’étudie.

Important : Laurence Abeille et Geneviève Gaillard sont à l’origine de la plate-forme de travail ayant fédéré les assoces de protection animale afin qu’un travail, bénéfique aux animaux, soit effectué en commun, les diverses compétences s’ajoutant. Lucille Peget, directrice de l’association La nuit avec un moustique, a dirigé les différents groupes de travail. Le manifeste est né après un colloque à l’Assemblée nationale en juin dernier. Porte-parole et coordonnatrice du collectif, Lucille a organisé cette présentation à la presse. Beaucoup de monde, une ambiance chaleureuse, un projet très constructif. Un GRAND merci à elles trois !

Cette planète Terre, on se la partage, aucune espèce n’en a le monopole, ni ne doit dominer et asservir les autres.

On a été tous été vraiment émus par ce nouvel espoir que ce manifeste suscite. Ce très beau texte d’Allain Bougrain Dubourg, président de la LPO, Ligue pour la protection des oiseaux, à qui je demandais son ressenti, en témoigne :

« Il est des moments qui compensent la tentation d’abdiquer. Vingt-six associations de protection animale aux sensibilités parfois différentes et, disons-le, souvent concurrentes, se sont retrouvées pour interpeller de concert les présidentiables.

Avec calme, détermination et solidarité, elles ont affiché une ambition applicable pour que nos rapports à l’animal s’enrichissent enfin de dignité. Quel bonheur d’être le témoin d’un pareil engagement ! Le matin même, Benoît Hamon annonçait à la Fabrique Écologique, et devant un parterre expert en développement durable, sa volonté d’intégrer la question du bien-être animal dans son programme. Les politiques ne peuvent plus s’exonérer d’un choix stratégique portant sur la condition animale.

bougraindubourg3

À ce propos, il y a quand même de quoi bouffer son missel lorsque l’on voit que les deux candidats de droite se réclament du pape François, sans dire un mot sur le “bien-être” animal. Faut il leur rappeler (ainsi qu’à tous les autres) que l’encyclique sur l’environnement estime que la souffrance animale gratuite n’est pas défendable ? Dans le même esprit, les postulants au fauteuil suprême doivent prendre en compte l’avenir de la biodiversité, qui agonise dramatiquement. Début décembre, je serai à Cancún, avec la délégation française pour le Sommet de la Terre, qui engagera près de 180 pays. Au côté de Ségolène Royal et Barbara Pompili, nous porterons le message d’un véritable changement de paradigme en faveur de la nature.

Peut-on espérer une victoire comparable à celle de la Conférence de Paris sur le climat ? Rien n’est moins sûr, tant le bilan livré notamment par l’UICN, Union internationale pour la conservation de la nature, montre que le déclin s’amplifie.

La culpabilité d’indifférence devrait s’apparenter à un crime ! »
Luce Lapin

Photos gracieusement offertes par Michel Pourny, comme toujours ! Tous nos remerciements à toi, cher Michel, pour ton superbe travail et ta générosité, tu nous es très précieux.

 

Posté dans Assoces / Collectifs Associations Divers France Infos Politique Sous les projecteurs

Négation du vivant

Exploités, maltraités, gavés, broyés, harponnés, consommés, expérimentés, toréés, chassés, pêchés, piégés, électrocutés pour leur fourrure, emprisonnés dans les cirques, enfermés dans les zoos, les delphinariums, abandonnés, humiliés, méprisés… NIÉS. À poil, à plume ou à écaille.

Les animaux. La dernière des minorités.

Son talent, sa compétence, sa valeur artistique, son extrême gentillesse… et sa patience infinie ont permis à troOn de réaliser ce site, vraiment magnifique, et les lapins n'y sont pour rien, je vous l'assure! N'hésitez pas à prendre contact avec lui pour la mise en œuvre ou la maintenance de vos sites et autres blogs, c'est un pro, un vrai! Recommandé et approuvé par tous les terriers de la planète.