Yulin : quand l’horreur est un « festival »

Environ 10 millions de chats et de chiens (une grande majorité de chiens) sont tués d’horrible façon tous les ans en Chine, pour être consommés.

Aucune loi de protection animale n’y existe. La France, elle, en compte un certain nombre, qu’il s’agisse de protéger ou de punir, et c’est une bonne chose. Notamment l’excellent article 521-1 du Code pénal, malheureusement affublé de son alinéa 7, qui permet la corrida dans le Sud et les combats de coqs dans le Nord. Il faudrait juste que nos lois soient appliquées… Alors voyez ce que ça peut donner là-bas, où il n’y en a aucune.

Des rumeurs prétendent que Yulin n’existerait plus. C’est totalement faux. L’an dernier, le très cruel festival a bien eu lieu, avec toutefois une baisse du nombre des sacrifiés — dont on ne peut évidemment pas se contenter.

En réalité, j’apprends par Animals Asia qu’il n’y a pas un Yulin, mais des dizaines, dans diverses provinces. Yulin même se trouve dans le Guangxi (district de Yuhzou, au sud du pays).

Ce festival ne relève pas d’une tradition ancienne, ni religieuse — ce qui d’ailleurs ne le justifierait pas plus —, c’est une fête commerciale, touristique, qui existe depuis 2009. Elle correspond au solstice d’été, et a lieu aux alentours du 21 juin. Plus de 10 000 chiens et chats y sont massacrés au cours des trois jours que dure le festival. Ils sont volés à des particuliers, ou attrapés pour ceux qui sont en divagation.

Les jeunes Chinois refusent la consommation de chiens et de chats et résistent activement durant toute l’année afin de faire changer les choses. Des groupes sont formés par Animals Asia, qui compte de nombreux juristes. L’association a fait fermer plus de 100 restaurants. Elle finance et organise des actions de fond, tente de négocier avec les autorités locales et nationales. La pression internationale (signatures de pétitions, médias…) est capitale. « Ce festival est une bien horrible vitrine du martyre que subissent les chats et les chiens » (Michèle Jung, responsable du groupe France pour Animals Asia, animalsasiafrance.fr). Important : pétition sur endthedogmeattrade.animalsasia.org

En France, plus de 3 millions de mamifères (vaches, moutons, cochons, chevaux…) et d’oiseaux (poules, poulets, canards, dindes…) meurent chaque jour dans les abattoirs, soit plus de 1 millard par an. À chaque civilisation ses monstruosités, à chaque citoyen du monde, à vous, de les refuser…
Luce Lapin

Photo Animals Asia sur Clic Animaux

Posté dans Assoces / Collectifs Étranger Infos Sous les projecteurs

Négation du vivant

Exploités, maltraités, gavés, broyés, harponnés, consommés, expérimentés, toréés, chassés, pêchés, piégés, électrocutés pour leur fourrure, emprisonnés dans les cirques, enfermés dans les zoos, les delphinariums, abandonnés, humiliés, méprisés… NIÉS. À poil, à plume ou à écaille.

Les animaux. La dernière des minorités.

Son talent, sa compétence, sa valeur artistique, son extrême gentillesse… et sa patience infinie ont permis à troOn de réaliser ce site, vraiment magnifique, et les lapins n'y sont pour rien, je vous l'assure! N'hésitez pas à prendre contact avec lui pour la mise en œuvre ou la maintenance de vos sites et autres blogs, c'est un pro, un vrai! Recommandé et approuvé par tous les terriers de la planète.