Stop fourrure chez Versace

De plus en plus de marques abandonnent la fourrure animale, la plupart sous la pression des ONG de protection animale.

Après Calvin Klein, Hugo Boss, H & M, Gucci, Armani – et d’autres ! –, la styliste Donatella Versace a déclaré que sa maison de haute couture n’en utiliserait plus dans ses futures créations. C’est une énorme victoire pour ces associations, et une plus grande encore pour les animaux martyrs de cette « mode ». La marque italienne Furla vient d’emboîter le pas à Versace. Outre-Atlantique, San Francisco vient d’annoncer que la vente de fourrures neuves serait interdite à partir de janvier 2019. C’est la première fois qu’une grande ville des États-Unis s’y engage. Chez nous, le couturier Jean Paul Gaultier est fréquemment interpellé par les associations de protection animale afin d’abandonner lui aussi cette fourrure dans ses collections.

« Tout animal étant un être sensible doit être placé […] dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce. » Comme dans de nombreux cas ayant trait au « bien-être animal », l’article L214-1 du Code rural et de la pêche maritime français est ici loin d’être respecté. Soit piégés, soit élevés dans des cages minuscules, dans lesquelles ils ne peuvent pas se mouvoir et dans lesquelles, par stress, ils se mutilent, les visons, renards, chinchillas, lapins, chiens viverrins, etc., sont ensuite mis à mort par des électrodes introduites dans la bouche et l’anus, afin, comme je vous l’ai déjà précisé, que le poil soit « plus gonflant » – ça gonfle, ça gonfle, et pour cause.

Depuis des années, on a affaire à « l’effet yoyo ». Des prises de conscience semblent avoir lieu durant un temps, où la fourrure animale est dénigrée, voire moins utilisée, puis brusquement elle « revient » en force, des femmes et aussi des hommes en portent, sans plus d’états d’âme. Le plus choquant et incohérent : chérir son chien et porter des cadavres d’animaux sur le dos. Et pourtant, il y a bien longtemps que la fourrure synthétique est tout aussi chaude et « bluffante ». Laissez la leur aux animaux…
Luce Lapin

Photo L214

Posté dans Élevage Fourrure

Négation du vivant

Exploités, maltraités, gavés, broyés, harponnés, consommés, expérimentés, toréés, chassés, pêchés, piégés, électrocutés pour leur fourrure, emprisonnés dans les cirques, enfermés dans les zoos, les delphinariums, abandonnés, humiliés, méprisés… NIÉS. À poil, à plume ou à écaille.

Les animaux. La dernière des minorités.

Son talent, sa compétence, sa valeur artistique, son extrême gentillesse… et sa patience infinie ont permis à troOn de réaliser ce site, vraiment magnifique, et les lapins n'y sont pour rien, je vous l'assure! N'hésitez pas à prendre contact avec lui pour la mise en œuvre ou la maintenance de vos sites et autres blogs, c'est un pro, un vrai! Recommandé et approuvé par tous les terriers de la planète.