Campagne d’affichage de Paris Animaux Zoopolis

Du mardi 26 mars au mardi 2 avril 2019, Paris Animaux Zoopolis mènera une campagne d’affichage de 60 affiches sur les quais des métros.
Autoriser la pêche alors qu’il est interdit de consommer les poissons montre que les intérêts des animaux ne sont absolument pas pris en compte. Paris Animaux Zoopolis demande à nouveau l’interdiction de la pêche à Paris, pour des raisons de souffrance animale.

Une réglementation absurde
À Paris, il est interdit* de manger les poissons pêchés dans la Seine et les canaux. Pourtant, il est permis de les pêcher ! La pêche est donc réduite à un simple divertissement. C’est une manière de passer son temps en asphyxiant, terrorisant, blessant ou tuant des êtres sensibles, au simple prétexte qu’ils ne sont pas comme nous, ne vivent pas comme nous, ne nous ressemblent pas.
 L’état des connaissances scientifiques démontre la capacité à ressentir la souffrance des poissons, leur richesse émotionnelle et la complexité de leur vie sociale
À notre initiative, une tribune signée par une dizaine d’associations avait été publiée dans Sciences et Avenir en mars 2018.
Un pétition est en cours avec plus de 24 000 signataires.

* L’article 1er de l’arrêté préfectoral n° 2010-555 interdit “la consommation et la commercialisation destinée à la consommation humaine et animale de tous les poissons pêchés dans la Seine et l’Ourcq”. En effet, à cause de la pollution (métaux lourds, pyralènes/PCB…), il serait dangereux de consommer les poissons des cours d’eau parisiens. Il s’agit donc d’une mesure de santé publique.

Pêche à Paris : tout est autorisé y compris les pratiques les plus cruelles (pêche au vif, hameçons à ardillon, hameçons triples…).
Rappelons qu’il n’existe aucune réglementation visant à limiter la souffrance des poissons dans la pêche de loisir. Nous avons d’ailleurs révélé des images de pêche au vif pratiquée à Paris.
Certains pêcheurs se vantent de pratiquer le « no-kill ». Cette pratique qui consiste à relâcher les poissons à l’eau après les avoir pêchés, est source de terreur et de blessures pour ces animaux qui sont brutalement arrachés à leur milieu. L’hameçon provoque des lésions qui peuvent causer l’affaiblissement, et même une mort lente, par infection ou par impossibilité de s’alimenter. En outre, les poissons sont manipulés pour leur enlever l’hameçon ou à l’occasion de prises de photos, ce qui fragilise leur mucus protecteur.
Le nom de notre campagne censuré…
Pour cette campagne de mars 2019, la régie publicitaire de la RATP a refusé la présence de notre slogan « Interdisons la pêche à Paris ». Rappelons qu’il avait été accepté lors de notre campagne de mars 2018 !
Qui sommes-nous ?
Fondée en 2017, Paris Animaux Zoopolis se donne pour mission de défendre les intérêts des animaux sans distinction d’espèce.
Nous demandons notamment une loi visant l’interdiction de la présence des animaux dans les cirques. Nous avons également porté la question de la souffrance des poissons dans la pêche de loisir et demandons l’interdiction de la pêche au vif en France.
Plus d’informations sur notre site .
CONTACT
Paris Animaux Zoopolis
Amandine Sanvisens : amandine@zoopolis.fr

Posté dans "Loisirs" cruels Assoces / Collectifs Sous les projecteurs

Négation du vivant

Exploités, maltraités, gavés, broyés, harponnés, consommés, expérimentés, toréés, chassés, pêchés, piégés, électrocutés pour leur fourrure, emprisonnés dans les cirques, enfermés dans les zoos, les delphinariums, abandonnés, humiliés, méprisés… NIÉS. À poil, à plume ou à écaille.

Les animaux. La dernière des minorités.

Son talent, sa compétence, sa valeur artistique, son extrême gentillesse… et sa patience infinie ont permis à troOn de réaliser ce site, vraiment magnifique, et les lapins n'y sont pour rien, je vous l'assure! N'hésitez pas à prendre contact avec lui pour la mise en œuvre ou la maintenance de vos sites et autres blogs, c'est un pro, un vrai! Recommandé et approuvé par tous les terriers de la planète.