Chasse : la dictature des fusils

Ils ne sont guère plus de quelque 1 million, et, même s’ils se prétendent plus nombreux, c’est uniquement parce que certains possèdent plusieurs permis de chasse dans différents départements. Ils imposent leur loi, celle des trophées, de la « chasse loisir », du tuer pour le plaisir, non par nécessité, mettant en danger cyclistes (20 millions), cavaliers (2 millions), cueilleurs de champignons, randonneurs (15 millions) et simples promeneurs, sans aucun répit : pas un jour sans chasse dans notre pays. C’est « l’exception française »… qui tue une vingtaine d’humains par an. Chasseurs, mais aussi non-chasseurs (12 %). Extrait du livre en « une » : « Toutes les réglementations nationales sur la sécurité à la chasse ont été successivement annulées par les responsables politiques de tous bords. » Hou ! hou!, la démocratie. Y a quelqu’un ?

Ils massacrent, à chaque saison, 30 millions d’animaux : 25 millions d’oiseaux, 5 millions de mammifères. Balancent, tout en prétendant être les seuls vrais « écolos », 200 millions de cartouches en plomb (à 97 %) dans la nature. Ils chassent même dans 70 % des RNN (réserves naturelles nationales). Comment c’est possible ?

Vous apprendrez tout cela et bien plus encore dans Comment se promener dans les bois sans se faire tirer dessus !, le très riche et passionnant bouquin que vient de publier Marc Giraud, vice-président de l’ASPAS, Association pour la protection des animaux sauvages, aux éditions Allary, qu’il a écrit en collaboration avec Pierre Athanaze, président, et le service juridique de l’association. Accro dès le début, je l’ai lu comme un polar — un polar dans lequel il y aurait 1 million de suspects… Aux médias qui seraient « frileux » : invitez Marc Giraud, c’est de l’info, de la bonne info !
Luce Lapin

Tagués avec : , , , , , , , , , , , , , , , ,
Posté dans "Loisirs" cruels Bouquins Chasse Culture Divers Écologie

Négation du vivant

Exploités, maltraités, gavés, broyés, harponnés, consommés, expérimentés, toréés, chassés, pêchés, piégés, électrocutés pour leur fourrure, emprisonnés dans les cirques, enfermés dans les zoos, les delphinariums, abandonnés, humiliés, méprisés… NIÉS. À poil, à plume ou à écaille.

Les animaux. La dernière des minorités.

Son talent, sa compétence, sa valeur artistique, son extrême gentillesse… et sa patience infinie ont permis à troOn de réaliser ce site, vraiment magnifique, et les lapins n'y sont pour rien, je vous l'assure! N'hésitez pas à prendre contact avec lui pour la mise en œuvre ou la maintenance de vos sites et autres blogs, c'est un pro, un vrai! Recommandé et approuvé par tous les terriers de la planète.