Expérimentation animale : hôpital… silence

La vidéo du Téléthon montrant les images des expériences cruelles (pléonasme) sur des chiens rendus myopathes, c’était déjà une enquête en caméra cachée de cette association d’investigation concernant l’expérimentation animale, avec le soutien de PETA France.

Si Animal Testing, créée en octobre 2016, est toute nouvelle, sa présidente fondatrice ne vous est pas inconnue. Je vous ai parlé d’Audrey Jougla, à l’automne 2015, lors de la sortie de Profession : animal de laboratoire (éditions Autrement), résultat d’enquêtes effectuées dans plusieurs labos publics et privés.

Jeudi 5 janvier 2017, une vidéo tournée dans les sous-sols d’un grand hôpital parisien a livré des images terribles sur des expérimentations (expériences sur le cerveau, Alzheimer et Parkinson) effectuées sur des singes, choquantes « par la condition des singes, par les comportements des chercheurs les insultant, aussi par le “cassage psychologique” de l’animal avoué par les chercheurs, pour le forcer à rentrer dans les chaises de contention ». Il y met effectivement de la mauvaise volonté, ce n’est pas un « bon élève » pour les scientifiques, qu’il agace. L’AP-HP, Assistance publique Hôpitaux de Paris, est restée silencieuse à la suite de cette diffusion. Quatre jours plus tard, Animal Testing a révélé une nouvelle vidéo, « montrant les implants des singes et une “guerre des nerfs” entre les chercheurs et un singe qui refuse de se soumettre à une expérience de vision, bloqué dans sa chaise de contention, où il ferme les yeux. Les chercheurs rient avant de conclure ironiquement que “c’est pas à un vieux singe que t’apprends à faire la grimace”. Ce singe est en effet depuis une dizaine d’années en laboratoire ». Il s’agissait d’expériences sur le cerveau, Alzheimer et Parkinson.

L’histoire ne dit pas de quel hôpital il s’agit, et c’est de toute façon sans importance, puisque, d’une part, ces expériences ont probablement, sinon sûrement, lieu dans d’autres hôpitaux, et que, d’autre part, le lieu importe peu, c’est le fait qu’elles existent que l’on doit retenir, et y mettre fin, aucune espèce biologique n’étant de plus fiable pour une autre. Animal Testing souhaite l’abolition de ces pratiques, au bénéfice d’une science moderne et responsable, qui utilise des méthodes alternatives non animales.

Pour les aider à mener d’autres enquêtes à ces lanceurs d’alerte : dons et adhésions, ils en ont besoin ! Et signons et diffusons la pétition d’Antidote Europe pour mettre fin à cette « fraude scientifique » qu’est l’expérimentation animale. Demandons une enquête parlementaire, afin « de rassembler des experts scientifiques des deux côtés pour débattre de ce sujet de façon approfondie ».

Contention, acharnement, torture, mort. En Europe, 11,5 millions d’animaux, dont 2,2 millions en France, sont torturés dans les labos. La plupart sont ensuite mis à mort. Ils peuvent subir diverses expérimentations, dont la durée dépend du protocole choisi.ABOLITION !
Luce Lapin

Téléthon, à lire également : la riposte d’Antidote Europe

Posté dans Antidote Europe France Infos Vivisection

Négation du vivant

Exploités, maltraités, gavés, broyés, harponnés, consommés, expérimentés, toréés, chassés, pêchés, piégés, électrocutés pour leur fourrure, emprisonnés dans les cirques, enfermés dans les zoos, les delphinariums, abandonnés, humiliés, méprisés… NIÉS. À poil, à plume ou à écaille.

Les animaux. La dernière des minorités.

Son talent, sa compétence, sa valeur artistique, son extrême gentillesse… et sa patience infinie ont permis à troOn de réaliser ce site, vraiment magnifique, et les lapins n'y sont pour rien, je vous l'assure! N'hésitez pas à prendre contact avec lui pour la mise en œuvre ou la maintenance de vos sites et autres blogs, c'est un pro, un vrai! Recommandé et approuvé par tous les terriers de la planète.