Infos à gogo 5)

Le calendrier de l’année ! Celui des Chats libres de Nîmes Agglo, une super association qui a besoin de dons et d’adhésions afin de continuer le travail formidable qu’elle fait depuis des années. Sur ce calendrier, les matous, sous les projecteurs, «font leur cinéma». Les photos sont magnifiques !

 

2022

 

AOÛT

xx

xx

Carcassonne. Pas de corrida le 20 août  lors de la feria. Le début de la fin ?

JUILLET

xx

JUIN

xx

xx

« Chocs électriques et nage forcée en France en 2022 ». Dénoncés par One Voice, en 4 épisodes (sur https://one-voice.fr). Et comment y mettre fin – ou, du moins, essayer…

Mercredi 1er juin. Décision du Conseil d’État : cinq ans de répit pour le grand tétras des Pyrénées. Et pan sur le bec des préfets et des chasseurs!

Dérèglement climatique, incendiaires…  C’est reparti, comme je le redoutais. Deux cents hectares de végétation ont déjà brûlé dans le Gard la semaine dernière, en Lozère… Il n’y a pas eu de victimes humaines, et on s’en réjouit. Mais n’oublions pas les habitants des forêts, ignorés, et qui ont brûlé vifs. Et ce n’est que le début, partout dans le monde.

En plein vol. Déjà en déclin constant, ils n’avaient vraiment pas besoin de cette catastrophe supplémentaire… Victimes des orages et de la grêle, certains touchés alors qu’ils volaient, quelque 10 000 oiseaux ont péri lors des intempéries, à Vichy et dans la région, le 4 juin dernier. Peinée, comme beaucoup d’entre vous, je m’en inquiète auprès d’Allain Bougrain Dubourg, président de la Ligue pour la protection des oiseaux. Sa réaction :
« On dit que les animaux prévoient les catastrophes naturelles, il n’en fut rien à Vichy. Peut-on conclure que les oiseaux sont cons ? Je ne peux m’y résoudre et, en l’occurrence, le comportement des étourneaux (l’espèce la plus touchée par la tornade de grêlons) était conforme à leurs besoins. D’un naturel grégaire, ces oiseaux se regroupent en dortoirs pour se sécuriser, ils ont été pris par surprise et, comme les humains, n’ont eu aucune échappatoire. Parmi les milliers de cadavres, la LPO a recueilli des centaines de victimes souvent agonisantes. Difficile de porter secours avec l’efficacité souhaitée. Les moyens techniques, humains et financiers font défaut pour réchauffer chaque oiseau, le soigner, le nourrir avant de lui rendre la liberté. Merci aux bénévoles et aux salariés du centre de soins de la LPO Auvergne, à Clermont-Ferrand, qui font le maximum afin de faire reculer la souffrance. »

Justice dans toute l’Europe ! Elles sont 18 ! Animal Equality (animalequality.org), Compassion in World Farming (ciwf.fr), Eurogroup for Animals (eurogroupforanimals.org), Groupe d’action dans l’intérêt des animaux – dit GAIA (gaia.be) –, Humane Society International, L214 Éthique et animaux (l214.com) ainsi que 12 autres ONG européennes souhaitent profiter de la révision de la législation européenne sur le «bien-être animal », actuellement en cours. Elles demandent aux 27 ministres de l’Agriculture des États membres que l’interdiction du broyage et du gazage des poussins (330 millions par an actuellement) s’applique à toute l’Europe. Elle est effective en Allemagne depuis le1er janvier de cette année, et le sera en France fin 2022 (normalement…). Ces associations souhaitent également que les femelles canetons, éliminées par la filière foie gras, y soient associées, ce qui n’est pas le cas, ni même envisagé.

OABA. Le 9 juin,  l’Œuvre d’assistance aux bêtes d’abattoirs (oaba.fr), les services vétérinaires et la gendarmerie ont procédé au retrait de quelque 80 bovins à Moulins (Allier). L’éleveur avait « déjà été condamné pour mauvais traitements ». Merci pour votre soutien à l’OABA !

Gouvernement. Comme tous les cinq ans, chaque nouveau ministre de l’Agriculture est pire que son prédécesseur. Cela se vérifie une fois de plus par la nomination de Marc Fesneau, grand chasseur au fusil et… à l’arc, une des chasses les plus cruelles, l’animal touché pouvant agoniser durant plusieurs jours. Et ça continue. Pour lui, les véganes et les antispécistes sont des « fous dangereux ». Ne cherchez pas plus loin : il est là, le (gros) cadeau d’Emmanuel Macron aux chasseurs. L’Alliance anticorrida dresse la liste des « réjouissances » (allianceanticorrida.fr/politique/gouvernement-2022–corrida-animaux-alliance-anticorrida.php).

 MAI

Mode. Burberry va enfin laisser leur peau aux pythons et aux alligators.

Abattoir de Mauléon-Licharre. Le 12 mai, la cour d’appel de Pau a relaxé L214, poursuivie pour « atteinte à l’intimité de la vie privée de salariés ».

SPA. Retour des « portes ouvertes » de la Société protectrice des animaux, les 21 et 22 mai, dans ses quelque 63 refuges – adoptions réfléchies et responsables, bien sûr. Pensez aux vieux chiens et chats ! 

9e Marche pour la fermeture des abattoirs. Rendez-vous samedi 7 mai à Toulouse à 10 h 30, au Jardin Raymond-VI.

Ours. Tout comme il l’avait fait en 2019, le Conseil d’État a de nouveau déclaré, le 2 mai, illégal l’effarouchement des ours en 2020 (info ferus.fr, le site est superbe). Maintenant, il vaudrait mieux que ces effarouchements n’aient pas lieu plutôt qu’ils soient condamnés ensuite…

AVRIL

Veaux laitiers. Mardi 19 avril, L214 Éthique &Animaux a porté plainte «auprès du procureur du tribunal judiciaire de Saumur [Maine-et-Loire] pour sévices graves et mauvais traitements» contre l’élevage de veaux laitiers du centre de recherche et d’innovation Denkavit, une société néerlandaise. Sis à Montreuil-Bellay (Pays de la Loire), un des deux centres de l’entreprise, il est classé numéro 2 du veau en France.
Il fabrique et « produit des aliments spécifiques pour jeunes animaux d’élevage et travaille avec 650 éleveurs français intégrés (sous contrat avec la firme) ». Les « jeunes animaux » : des veaux, mais pas seulement – également des porcelets, des caprins, des ovins.
Sur le site de Denkavit, les humains sont joyeux. Une jeune femme, souriante, tient affectueusement un veau par le cou – tout est merveilleux : « Ces centres de recherche nous permettent de réaliser des études sur la nutrition ainsi que le logement, le matériel et le bien-être des animaux » (denkavit.com/fr/a-propos-de-denkavit/innovatie). Enfermés dans des cages, sans eau, sans litière, les veaux sont régulièrement projetés au sol, frappés – coups de pied, de poing, de bâton (vidéo et pétition sur l214.com/enquetes/2022/veaux-centre-recherche-denkavit)… Ah, le fameux « bien-être animal », il s’en sera dit en son nom…

Paris Animaux Zoopolis. Depuis sa fondation en 2017, cette association a plusieurs objectifs, dont le respect des animaux liminaires. La dernière action d’Amandine Sanvisens, cofondatrice de PAZ, fut de saisir la justice afin de faire annuler un arrêté de la préfecture de Paris visant à éliminer les lapins parisiens, en les classant « nuisibles ». C’est gagné ! La préfecture a elle-même abrogé son arrêté.

Historique ! Le 6 avril, le tribunal correctionnel de Moulins a condamné l’élevage de cochons Herta, sis à Limoise (Allier), à 50 000 euros d’amende, dont 25 000 avec sursis, pour cause de caudectomie à vif des porcelets, pratique quasi systématique dénoncée par L214 en décembre 2020 et en février 2021.

Ukraine. Plus de 600 chiens et chats sauvés par Peta depuis le début de la guerre ( woopets.fr/chien/actualite/comment-l-association-peta-a-sauve-plus-de-600-chiens-et-chats-depuis-le-debut-du-conflit-en-ukraine).

« Fêtons la fin de la chasse à courre ! » Et réclamons son abolition définitive. Grand rassemblement, « festif et familial », samedi 2 avril, place du 54e-Régiment-d’infanterie, à 14 heures à Compiègne (Oise), organisé par l’association Abolissons la vénerie aujourd’hui.

Colombie. Comme en 2021, il n’y aura pas de saison taurine cette année à Bogota, personne n’ayant répondu à l’appel d’offres pour l’organiser. En France, la temporada 2022 a déjà débuté, et Arles prépare les « festivités » pascales. Abolition !

MARS

Islande. Je viens d’apprendre par la Fondation 30 Millions d’amis que, après s’être abstenue durant trois années, l’Islande rétropédale et envisage maintenant la reprise de la pêche à la baleine dès cet été. Quant à son interdiction en 2024, elle semble demeurer… à l’état de réflexion. Pour découvrir ce que sont ces animaux fantastiques, au sens large du terme, largement fantasmés dans la littérature et l’univers cinématographique, lire Éloge de la baleine – et autres grands mammifères marins –, de Camille Brunel (éd. Rivages, avril 2022) : ce sont ses « petites sirènes ». Instructif, intelligent, sensible.

SOS OABA. Depuis le début de l’année, l’Œuvre d’assistance aux bêtes d’abattoirs a secouru en trois mois plus de 1 300 animaux, soit déjà plus que le total de l’année 2021. Une fois de plus, l’OABA appelle à l’aide le ministère de l’Agriculture… Une fois de plus en vain ?

Les 11, 12 et 13 mars, 7e rassemblement, 15 avenue des Portes occitanes, à Gannat (Allier), contre l’élevage de chiens beagles destinés à l’expérimentation animale, organisé par France Nature Environnement Allier (facebook.com/FNE-Allier-1287242078047493/).

FÉVRIER

Ukraine. La Pologne accueille les réfugiés ukrainiens, « et précise que leurs animaux de compagnie sont les bienvenus » (info de l’Œuvre d’assistance aux bêtes d’abattoirs, sur Twitter, le 26 février, via Sky News).

Les droits des animaux en questions (éd. La Plage, en partenariat avec L214 Éthique & Animaux, février 2022, bit.ly/livre-droits-des-animaux), préface d’Allain Bougrain Dubourg. Lui écrit, elle dessine. Lui, c’est Dominic Hofbauer, en charge depuis 2017 du secteur Éducation à L214, et qui publie, en janvier, mai et octobre, avec son équipe, Mon journal animal (education.l214.com/mon-journal-animal), destiné aux enfants et aux ados. Elle, c’est Rosa B., dite Insolente Veggie, la dessinatrice dédiée (destinée ?) à la protection animale. Dessin sobre, dépouillé, percutant… Toujours aussi méchante ? Elle tient la forme. Ses quatre albums sont réunis en un Insolente Veggie. L’Intégrale ! (La Plage, 2020).

Welfarm, Protection mondiale des animaux de ferme. « Le Luxembourg a décidé [le 22 février] de ne plus exporter d’animaux vivants vers les pays tiers à l’UE !  » Et ce, dès le 1er mars. Espérons que cela donnera des idées à d’autres…

Vegan Impact. 8 septembre 2021. Vegan Impact rend publiques une vidéo et des photos de l’élevage de legan a Ferme du pré, qui compte 40 000 poules pondeuses. Elles révèlent des poules les unes sur les autres, déplumées, certaines parmi les cadavres de leurs congénères, ainsi que des équipements non adaptés. L’élevage demande le retrait des images.
Lente, la justice ? Pas toujours… Moins de six mois plus tard, le 20 janvier dernier, Vegan Impact est condamnée par le tribunal de Beauvais à, d’une part, retirer les photos et vidéos de tous les supports (de son site, des réseaux sociaux…), d’autre part, payer 3 000 euros à l’élevage, plus 5 000 euros de frais, et publier la décision du tribunal dans trois quotidiens nationaux. Ces sommes mettent l’assoce en danger. Le tribunal lui demande de dévoiler ses sources, ce que Vegan Impact refuse. Pour Alexandra Blanc, présidente de l’association, alors que « le Parlement légifère sur la protection des lanceurs d’alerte, ces signaux sont là aussi inquiétants ». Vegan Impact fait appel.
Certes, comme son nom l’indique, Vegan Impact est végane. Mais la façon dont sont traités les animaux nous concerne tous…

Poussins. Depuis la parution, le 5 février, du décret n° 2022-137, les poussins mâles de l’espèce Galus galus, nés en filière pondeuse, ne pourront plus être tués par broyage ou asphyxie. Enfin ! Sauf que… Déjà, jusque fin décembre, une dérogation permet aux éleveurs qui ne l’auraient pas déjà fait de s’équiper de couvoirs adéquats (oaba.fr/sexage-oeufs-poussins-mai21/). Ensuite, les grands oubliés sont les 15 millions de canetons femelles du foie gras, qui, eux, seront passées à la broyeuse. Sans états d’âme.

Bravo ! Le 1er février, le conseil municipal de Montpellier a voté un budget de 5 millions d’euros pour la création d’un centre de soins pour la faune sauvage.

Pinocchio a encore frappé ! C’est au tour de Valérie Pécresse d’imiter le petit pantin de bois. La présidente de la Région Île-de-France et candidate LR à la présidentielle a effectivement nié s’être engagée sur la charte L214 « une région pour les animaux » aux dernières régionales. Elle leur avait même écrit ce commentaire  : « Je me tiens à votre disposition pour dialoguer, échanger et pour vous écouter, comme nous l’avons déjà fait. » Le 13 janvier, lors d’une conférence de presse, Mme Pécresse a déclaré qu’il fallait « rétablir la vérité », que la seule charte qu’elle ait signée était celle des agriculteurs de la Région IDF. La vérité ? Son équipe nous a renvoyé la charte, me dit Brigitte Gothière, cofondatrice et directrice de L214, « avec des cases cochées ».

Demeter ! Victoire, le 1er février, pour les lanceurs d’alerte : « […] les juges demandent au ministre de l’Intérieur de faire cesser les activités de la cellule de gendarmerie dans un délai de deux mois ». Bravo à L214 et à ses avocats, Hélène Thouy et Olivier Vidal.

Grippe aviaire. C’est la valse des chiffres. Ce sont 2,5 millions, ou 3, ou plus encore de poulets, dindes, canards…, qui ont été abattus, sans compter ceux qui vont l’être prochainement. Et toujours aucune mesure contre l’élevage intensif.

Poissons rouges. Ils ne tourneront bientôt plus en rond dans ces ridicules petits aquariums dans lesquels ils peinent à trouver leur oxygène. AgroBiothers, le n° 1 des aquariums en France, va prochainement cesser toute commercialisation de ces « boules ». À voir si plus belle sera la vie en carré, en rectangle… mais toujours en prison.

Et deux de plus ! Les marques Moncler et Dolce & Gabbana arrêtent la fourrure animale.

JANVIER

Europe. Le ministre de l’Agriculture est végétarien. Pas de panique, Julien Denormandie, il s’agit de Cem Özdemir, et ça se passe en Allemagne.

Mort au loup… Le 22 janvier, la Coordination rurale de la Creuse a encouragé les éleveurs de brebis à tuer un ou plusieurs loups sur le territoire. Et à cacher ce délit… Car Canis lupus est une espèce protégée par la convention de Berne de 1979, sa destruction passible d’une peine de trois ans de prison et de 150  000 euros d’amende. Le lendemain, réponse sur Tweeter de Bérangère Abba, secrétaire d’État chargée de la biodiversité : « Au-delà de l’image surréaliste d’un représentant syndical prônant l’usage des armes et la dissimulation de preuves pour s’affranchir des règles de droit, tuer ou appeler à tuer une espèce protégée est illégal et constitue un délit. Une enquête est ouverte. » Seuls nos gouvernements sont autorisés, en toute légalité, à passer outre ladite convention. Sous François Hollande, Ségolène Royal, ministre de la l’Écologie (de 2014 à 2017), avait appliqué différents « plans loups » destructeurs. La gauche !
L’Office français de la biodiversité (OFB) estime à 620 le nombre de loups en France, m’indique Christophe Coret, président d’Aves France, Agir pour le Vivant et les Espèces sauvages (aves.asso.fr). « Le nombre de loups qui peuvent être abattus est de 120, soit presque 20 % de la population. » Et ça, c’est légal…

Message de L214. « En 2022, les porcelets ne pourront plus être castrés à vif et les poussins mâles ne seront plus gazés ou broyés… mais d’autres pratiques cruelles vont perdurer : broyage des canetons femelles, élevage intensif des poulets, claquage des porcelets… » L214 qui rappelle que « plus de 8 animaux abattus sur 10 sont issus de l’élevage intensif »

PPL. Une proposition de loi (n° 4848) portée avant Noël par, entre autres, le député LREM Loïc Dombreval, vétérinaire, président du groupe parlementaire « condition animale », demande que l’appellation de « foie gras » soit possible sans gavage.

Grippe aviaire. À propos du « rôle de l’élevage dans la propagation des zoonoses, on vient encore de tuer 600 000 volailles en un mois en France […]. Ça nous pend au nez, […] et on se contente d’abattre à chaque vague ». Romain Espinosa sur Twitter, le 4 janvier.

Une victoire pour la Ligue pour la protection des oiseaux. « La LPO fait annuler les arrêtés préfectoraux autorisant la destruction massive de Choucas des Tours en Bretagne. »

Espagne : sensibles, mais encore ? Par la modification de son Code civil, le Parlement espagnol a reconnu, comme la France en 2015, jeudi 2 décembre les animaux comme étant « des êtres vivants et sensibles », et non plus comme des biens – applicable le 5 janvier. Mais, comme pour la France, cela ne concerne pas les animaux sauvages, chassés, toréés… Une question : les quelque 50 000 galgos et podencos, ces lévriers espagnols massacrés tous les ans, en janvier, après la saison de chasse, échapperont-ils à leur terrible sort ?

 

Posté dans Étranger France Infos

Négation du vivant

Exploités, maltraités, gavés, broyés, harponnés, consommés, expérimentés, toréés, chassés, pêchés, piégés, électrocutés pour leur fourrure, emprisonnés dans les cirques, enfermés dans les zoos, les delphinariums, abandonnés, humiliés, méprisés… NIÉS. À poil, à plume ou à écaille.

Les animaux. La dernière des minorités.

Archives

Son talent, sa compétence, sa valeur artistique, son extrême gentillesse… et sa patience infinie ont permis à troOn de réaliser ce site, vraiment magnifique, et les lapins n'y sont pour rien, je vous l'assure! N'hésitez pas à prendre contact avec lui pour la mise en œuvre ou la maintenance de vos sites et autres blogs, c'est un pro, un vrai! Recommandé et approuvé par tous les terriers de la planète.