Une peur irrationnelle des loups

Loups. Un mythe vivant1. Intimidation, menaces de mort… Les chasseurs le harcèlent, car il dénonce la cruauté de toutes les formes de chasse. Lanceur d’alerte, le naturaliste Pierre Rigaux vit dans les Préalpes du Sud, « en territoire de loups ».

De loups et non du loup, car, précise-t-il, « le loup n’existe pas, il n’y a que des loups », multiples et mouvants. Depuis toujours, l’être humain les craint, sans raison. Qui sont-ils, d’où viennent-ils, combien de territoires ont-ils conquis, comment vivent-ils, qu’apprennent-ils à leurs petits afin qu’ils puissent faire face aux dangers ? Pierre les observe depuis des années. Patience et humilité sont deux qualités indispensables, assorties d’une curiosité bienveillante.

« Rentrer bredouille » est très souvent son lot. Alors il suit les traces, les empreintes que laissent les loups, qui ne se laissent pas voir facilement. « Un loup paraît presque gracile. Il “paraît”, quand on a la chance qu’il paraisse. » Les chemins par lesquels ils passent lui en disent parfois plus que ne lui apprendrait leur simple présence. Et juste les apercevoir est un réel moment de grâce.

On protège l’espèce, mais pas l’individu

Plus qu’un clan, une meute, les loups constituent une famille, constituée du couple parental et des louveteaux. Ils sont étonnants, « capables un jour d’une vie sociale, le lendemain d’une vie solitaire et clandestine ».

« De génération en génération, les loups amicaux et peu agressifs sont devenus des chiens. » Découvrez sur quels critères, évidemment utilitaires, les humains ont sélectionné les loups hier pour en faire les chiens d’aujourd’hui. 

« La chasse menée par Homo sapiens fut sans pitié. » Et ça n’en finit pas. Protégé par la Convention de Berne depuis 19792, le loup est pourtant frappé de « quotas » annuels d’abattage, quels que soient les gouvernements. Le loup figure aussi sur la liste rouge des espèces menacées de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). On compte environ 580 loups en France. Le gouvernement a décidé que 19 % seraient tués en 2021, soit une centaine. Et ce, en toute… «  légalité ».

Je demande à Pierre ce qu’il a voulu montrer principalement dans ce beau livre, à la belle écriture, qui m’a réellement passionnée : « J’avais envie d’introduire un peu de complexité sur un sujet parfois perçu de façon très binaire. »
Luce Lapin

  1. Delachaux et Niestlé, 240 pages, sur papier écologique : label Yliga. De superbes photos « de pros », du monde entier (octobre 2020).
  2. Convention ratifiée par la France en 1990, plus de dix ans plus tard…

 

 

Posté dans Bouquins Culture Divers Écologie

Négation du vivant

Exploités, maltraités, gavés, broyés, harponnés, consommés, expérimentés, toréés, chassés, pêchés, piégés, électrocutés pour leur fourrure, emprisonnés dans les cirques, enfermés dans les zoos, les delphinariums, abandonnés, humiliés, méprisés… NIÉS. À poil, à plume ou à écaille.

Les animaux. La dernière des minorités.

Archives

Son talent, sa compétence, sa valeur artistique, son extrême gentillesse… et sa patience infinie ont permis à troOn de réaliser ce site, vraiment magnifique, et les lapins n'y sont pour rien, je vous l'assure! N'hésitez pas à prendre contact avec lui pour la mise en œuvre ou la maintenance de vos sites et autres blogs, c'est un pro, un vrai! Recommandé et approuvé par tous les terriers de la planète.