Après la savane en cage, la savane en cage… à Paris

J’ai assisté, le 30 janvier dernier, à l’espace Jean-Dame, à une réunion publique pour des cirques sans animaux sauvages à Paris.

Elle était présentée par Jacques Boutault, maire du 2e, Pascal Durand, député européen, Arnauld Lhomme, de la Fondation 30 Millions d’amis, et le collectif Pour un Paris sans captivité animale (facebook.com/Pour-un-Paris-sans-Captivité-Animale-1736190259937543), créé il y a deux ans, et organisateur de l’événement. Nous avons regretté l’absence de la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui avait été invitée à entendre nos (très bons !) arguments et à en débattre. Grâce à ces quatre animateurs, la soirée fut passionnante, instructive et enrichissante. Le public, dans sa majorité, était convaincu de l’urgence à ne plus autoriser l’exploitation de ces animaux, qui passent leur vie entre cage et « piste aux étoiles », dans la contrainte du dressage.

Cadeau à tous ceux qui auraient souhaité venir et qui n’ont pas pu y assister. Pêle-mêle, quelques verbatim de nos animateurs :

« Un tigre enfermé dans 7 m2, quel que soit l’amour que les gens qui l’entourent lui portent, n’est pas possible, ni acceptable. »

« La question à se poser : est-il naturel, souhaitable et logique de faire souffrir des êtres vivants et sentients pour le plaisir humain ? Non. »

« Delphinariums et cirques font agir, selon un principe de domination et de bridage, les animaux pour le simple divertissement des foules. »

« Le groupe écologiste avait déposé un vœu, en 2010, pour mettre fin à l’exploitation des animaux dans les cirques. Vœu resté sans suite. »

« Toute une partie du vivant est asservie par l’être humain. » « Interdire la présence des animaux dans les cirques permettra aux professionnels du cirque d’évoluer et de se renouveler. »

Le martyre des taureaux n’a pas été oublié : « Encore une fois, toute cette souffrance est destinée à entretenir un plaisir humain. La corrida n’est rien d’autre que de la pure barbarie. »

Cirques = captivité + dressage. Les arts du cirque sont magnifiquement représentés par les cirques du Soleil, Phénix, Plume, le tsigane Romanès, etc., sans animaux sauvages, voire, encore mieux, sans animaux du tout… ABOLITION !
Luce Lapin

Posté dans "Loisirs" cruels Cirques

Négation du vivant

Exploités, maltraités, gavés, broyés, harponnés, consommés, expérimentés, toréés, chassés, pêchés, piégés, électrocutés pour leur fourrure, emprisonnés dans les cirques, enfermés dans les zoos, les delphinariums, abandonnés, humiliés, méprisés… NIÉS. À poil, à plume ou à écaille.

Les animaux. La dernière des minorités.

Son talent, sa compétence, sa valeur artistique, son extrême gentillesse… et sa patience infinie ont permis à troOn de réaliser ce site, vraiment magnifique, et les lapins n'y sont pour rien, je vous l'assure! N'hésitez pas à prendre contact avec lui pour la mise en œuvre ou la maintenance de vos sites et autres blogs, c'est un pro, un vrai! Recommandé et approuvé par tous les terriers de la planète.