Ces « nuisibles » qui n’en sont pas

Un appel de Marc Giraud, naturaliste de terrain, journaliste, écrivain et porte-parole (dans le désordre !) de l’Association pour la protection des animaux sauvages.

Depuis sa création, en 1980, l’Aspas défend ceux qui étaient appelés les « nuisibles », renards en tête.

« On nomme désormais ces animaux mal-aimés des Esod (espèces susceptibles d’occasionner des dégâts), mais, dans les faits, ils subissent toujours les mêmes traitements : chasseurs et piégeurs peuvent les “détruire” toute l’année, sans quotas, sans considération pour leur place dans les écosystèmes et sans réelle justification… sinon de pouvoir s’amuser à flinguer sans compter, douze mois sur douze.

Grâce à ses actions juridiques contre les listes de la mort, l’Aspas a déjà sauvé des centaines de milliers de corbeaux, renards, fouines, pies, corneilles, etc. Elle soutient donc, aux côtés de 48 associations, dont Animal Cross (animal-cross.org), Mille Traces (mille-traces.org), l’Alliance des opposants à la chasse (AOC, alliance.opposantschasse.org)), etc., une pétition qui sera adressée à Barbara Pompili pour lui exposer le scandale de cette classification d’espèces en Esod et demander une évaluation objective d’une telle réglementation. Le Luxembourg a arrêté la chasse au renard, et tout va bien chez eux.

Pour ceux qui ne le liraient pas, rappelons que même Le Chasseur français, dans son numéro de juin dernier, admet que le massacre des renards ne sert à rien. À rien ! Mais on continue d’en abattre près de 600 000 chaque année. Aurions-nous un problème avec le lobby de la chasse en France ? Réagissez, signez ! »
Propos recueillis par Luce Lapin

Pétition : aspas-nature.org/campagnes/protection/rehabilitation-des-nuisi

Photos ASPAS

Posté dans "Loisirs" cruels Assoces / Collectifs Associations Chasse

Négation du vivant

Exploités, maltraités, gavés, broyés, harponnés, consommés, expérimentés, toréés, chassés, pêchés, piégés, électrocutés pour leur fourrure, emprisonnés dans les cirques, enfermés dans les zoos, les delphinariums, abandonnés, humiliés, méprisés… NIÉS. À poil, à plume ou à écaille.

Les animaux. La dernière des minorités.

Archives

Son talent, sa compétence, sa valeur artistique, son extrême gentillesse… et sa patience infinie ont permis à troOn de réaliser ce site, vraiment magnifique, et les lapins n'y sont pour rien, je vous l'assure! N'hésitez pas à prendre contact avec lui pour la mise en œuvre ou la maintenance de vos sites et autres blogs, c'est un pro, un vrai! Recommandé et approuvé par tous les terriers de la planète.