Pour préserver, sanctuariser !

Le 17 septembre 2020, sous notre 15e législature, a été publiée dans le « JO Sénat » la question écrite n° 17814 du sénateur Bernard Jomier, Groupe socialiste écologiste et républicain (SOCR), à la ministre de la Transition écologique sur le « Devenir du canal de la darse du Rouvray à Paris », dans le 19e arrondissement. Neuf mois plus tard, toujours aucune réponse de Barbara Pompili.

Un peu de parisianisme, mais c’est pour « la bonne cause ». Avec le respect des animaux liminaires (pigeons, rats, lapins…), l’interdiction de la pêche à Paris, de la pêche au vif et la fermeture de la ménagerie du Jardin des Plantes (Paris 5e), la sanctuarisation de la darse du Rouvray est l’un des combats que mène Paris Animaux Zoopolis (zoopolis.fr, @ParisZoopolis). Mais qu’est donc cette « darse » ? Amandine Sanvisens, cofondatrice et présidente de PAZ :

« C’est un bras mort du canal de l’Ourcq. Un endroit sauvage, exceptionnel pour Paris, l’habitat de 27 espèces animales, dont 9 sont protégées au niveau national, ainsi que 29 espèces végétales. Sa spécificité : il est fermé au public, et doit le rester. Le projet de sanctuarisation de ces lieux permettrait la préservation de cet habitat, interdirait la pêche, impliquerait un nettoyage régulier de la darse, très polluée… »

La darse appartient à la nature !

La Mairie de Paris est favorable au projet, mais… à qui appartient la darse du Rouvray ? Une partie à la Ville de Paris, une autre au parc de la Villette, qui souhaite l’ouvrir au public, ce qui mettrait les animaux et la biodiversité en grand danger. À la Villette, donc, mais sous quelle tutelle ? C’est là que ça se complique encore plus, mais c’est expliqué très clairement ici : zoopolis.fr/nos-campagnes/cohabitons-avec-les-animaux-liminaires/sanctuarisons-la-darse-du-rouvray
Luce Lapin

La darse : photo PAZ

Posté dans Actions Divers Écologie Sur le terrain

Négation du vivant

Exploités, maltraités, gavés, broyés, harponnés, consommés, expérimentés, toréés, chassés, pêchés, piégés, électrocutés pour leur fourrure, emprisonnés dans les cirques, enfermés dans les zoos, les delphinariums, abandonnés, humiliés, méprisés… NIÉS. À poil, à plume ou à écaille.

Les animaux. La dernière des minorités.

Archives

Son talent, sa compétence, sa valeur artistique, son extrême gentillesse… et sa patience infinie ont permis à troOn de réaliser ce site, vraiment magnifique, et les lapins n'y sont pour rien, je vous l'assure! N'hésitez pas à prendre contact avec lui pour la mise en œuvre ou la maintenance de vos sites et autres blogs, c'est un pro, un vrai! Recommandé et approuvé par tous les terriers de la planète.